Belgique

Qu'est-ce qu'une boue?

Les boues sont des sous-produits issus du traitement des eaux usées des stations d'épuration, des industries agro-alimentaires ou papetières. Certains sous-produits industriels valorisables proviennent directement des process industriels.

Riches en éléments fertilisants, les boues et sous-produits sont utiles pour l'agriculteur. Les différentes origines permettent d'obtenir une gamme de boues ou sous-produits.

Les effluents maîtrisés (la police des réseaux)

La qualité des boues et sous-produits est maîtrisée en amont comme en aval de la filière.

En amont, un suivi analytique régulier sur les boues produites à la station permet de déceler toute dérive de la teneur en composés indésirables et de remonter aux sources potentielles.

En aval, le contrôle porte sur la valeur agronomique des produits épandus.

Ainsi tout produit non conforme est écarté du Recyclage Agricole.

Haut de page

Quelques types de boues et sous-produits et leurs propriétés agronomiques

Les boues et sous-produits sont utilisés comme engrais pour favoriser la croissance des plantes,

comme amendements
pour entretenir le potentiel et les qualités du sol.

Haut de page

Intérêt agronomique des boues et sous-produits épandus

Une condition sine qua non du Recyclage Agricole.

Résultats d'une intense activité de décomposition microbienne, les boues sont naturellement riches en matière organique. La teneur en matière organique varie d'un type de boue à l'autre. Ainsi, les boues issues des stations par lagunage sont généralement moins organiques en raison de leur temps de séjour dans les lagunes.
La matière organique dans les boues urbaines est facilement dégradable et son coefficient de transformation en matière organique stable n'est pas élevé. Le coefficient isohumique (K1) des boues d'épuration peut varier entre 0.05 et 0.2. A titre de comparaison, le coefficient K1 d'un fumier de bovin est estimé entre 0.35 et 0.5 ; celui des composts de déchets verts entre 0.5 et 0.7.
Il est donc illusoire de vouloir rectifier une carence en humus uniquement avec des boues d'épuration. Par contre, l'apport de boues entretient la vie microbienne du sol ; des essais au champ ont démontré leur influence sur le développement des micro-organismes du sol.

Haut de page

L'azote

Le phosphore

Le calcium

Le potassium

De l'intérêt économique d'utiliser des boues d'épuration

L'utilisation des boues d'épuration en agriculture suscite encore fréquemment la méfiance des agriculteurs. Pourtant, des réglementations strictes encadrent leur épandage sur les terres agricoles. Les utilisateurs réguliers en connaissent leur importance et leur complexité.

Le respect de ces réglementations ainsi que l'accompagnement des utilisateurs par des sociétés spécialisées comme SEDE Benelux est pour les agriculteurs un gage de confiance.

Si les utilisateurs de boues d'épuration marquent un intérêt dans ce genre de sousproduits, c'est avant tout pour des raisons économiques. Nous le démontrons dans l'article suivant.

Pour évaluer l'intérêt économique d'un produit, il faut en connaître la composition exacte, la valeur économique de ses constituants ainsi que leur disponibilité. Le même raisonnement peut être tenu pour des boues d'épuration, comme pour des composts ou des effluents de ferme.

En ce qui concerne les sous-produits, on peut se baser sur la composition moyenne telle que communiquée à l'agriculteur au travers de la fiche technique de présentation des sous-produits. Le calcul pourrait ensuite être affiné par l'agriculteur avec la composition exacte du lot livré précisée dans les documents d'accompagnement des livraisons.

La valeur économique des éléments fertilisants renfermés dans les sous-produits se calcule par référence au prix des éléments minéraux disponibles chez les négociants agricoles.

Le tableau 1 reprend les prix indicatifs des principaux éléments fertilisants valables en début 2009 pour des chargements en vrac, départ négoce.

Tableau 1 : Prix des unités fertilisantes en 2009

Elément Référence Prix en €/unité
Azote (N) Nitrate d'ammoniaque 27% 1,3
Phosphore (P2O5) TSP 0,9
Potassium (K2O) Chlorure de potassium 60% 1
Magnésium (MgO) Kiéserite 25% 0,6
Calcium (CaO) Carbonate de calcium 0,1

La disponibilité des éléments fertilisants dans les sous-produits organiques est probablement le paramètre le plus difficile à appréhender avec précision. La détermination en laboratoire ou au champ est possible, mais n'est pas envisageable à l'échelle de chaque sous-produit ou boue d'épuration. On peut toutefois se référer aux valeurs citées dans la littérature pour les différentes catégories de sous-produits. Par principe dans notre calcul de la valeur économique, nous ne prenons en considération que la fraction disponible la première année suivant l'épandage.

Haut de page

Tableau 2 : Disponibilité estimée (en % la première année), des éléments fertilisants pour différentes catégories de sousproduits

N P K Mg Ca
Boue d'épuration urbaine 50 85 - 100 100
Boue de papeterie 20 50 - 100 100
Compost de déchets verts 15 60 100 100 100

Le calcul de la contribution économique de chaque élément fertilisant s'obtient ensuite en multipliant la teneur en éléments par le prix de vente de ces éléments.

La somme obtenue pour tous les éléments fertilisants représente la valeur économique totale du sous-produit et est exprimée en €/tonne. Selon la dose d'épandage utilisée, il est alors aisé de connaître l'économie potentielle réalisée par hectare.

L'exemple d'une boue urbaine chaulée

Le Tableau 3 illustre un exemple pour une boue urbaine chaulée solide présentant une teneur en matière sèche voisine de 30%. Les valeurs mentionnées en éléments fertilisants sont celles couramment rencontrées pour une boue chaulée à la chaux vive. Nous avons pris en compte uniquement les apports d'azote, de phosphore, de calcium et de magnésium. Logiquement, le calcul devrait aussi intégrer la valeur des oligo- éléments, du potassium, ainsi que de la matière organique qui ne sont pas négligeables.

Composition moyenne (en kg/t) Disponibilité (%) Teneur en éléments disponibles (en kg/t) Prix des éléments (en €/kg) Valeur économique (en €/t) Valeur économique (en €/ha)(*)
Azote

10

50

5

1,3

6,5

130

Phosphore

8

85

6,8

0,9

6,1

122

Calcium

70

100

70

0,1

7

140

Magnésium

2,5

100

2,5

0,6

1,5

30

 

 

 

Total

21,1

422

(*) Dose d'épandage: 20 T/ha

Nous constatons que cette boue présente une valeur économique de 21,1 €/tonne de produit brut, en d'autres termes, cette boue renferme des éléments fertilisants pour une valeur théorique de 21,1 €/tonne. Si cette boue est épandue à une dose de 20 tonnes/ ha, la valeur économique calculée à l'hectare s'élève donc à 422€. Dans ce cas-ci, on constate que la plus grande partie de la valeur économique est apportée par le calcium. A 20 T/ha, les apports en CaO représentent 1400 kg/ha, soit les besoins en entretien de chaulage pour une rotation de 3 ans. Le second élément le plus intéressant est l'azote, puisqu'il contribue pour près de 30% à la valeur économique totale.

Ce qui équivaut aux prix actuels du marché, à 370 kg de nitrate d'ammoniaque 27%.

Haut de page

Propriétés des boues et sous-produits

Le principe fondateur du recyclage en agriculture des boues et sous-produits des industries et des collectivités est leur intérêt agronomique.

Les boues et sous-produits sont riches en matière organique (45 à 80% du poids sec) qui stimule l'activité biologique des sols. Ils apportent de l'azote (3 à 5% du poids sec en moyenne) et du phosphore (entre 2 et 8%, la tendance étant à la hausse du fait du développement des traitements de déphosphatation). Les boues chaulées sont en outre riches en calcium, qui évite l'acidification des sols.

Comme on vient de le voir, il est possible de réaliser se substantielles économies d'éléments fertilisants minéraux en utilisant des boues d'épuration urbaines dans le respect des doses autorisées. Comme il existe plusieurs types de boues valorisables en agriculture, il importe que l'utilisateur soit bien informé de la composition des boues et de la disponibilité des éléments. Grâce à son logiciel de Suivi, SEDE Benelux peut communiquer ces informations pour chaque lot de matière livrée.

En outre, avec à l'appui les analyses de sol proposées par SEDE Benelux, l'agriculteur dispose des informations nécessaires pour gérer de façon raisonnée sa fumure.

Haut de page